Retour sur le passage de Leonardo Rey SIDNEZ en Guadeloupe

 

À la redécouverte des liens entre les Antilles et le Panama

 

L’histoire des caribéens partis creuser le canal du Panama dans la première décennie du XXème siècle est relativement peu connue dans les Antilles françaises. Pourtant, une diaspora afro-caribéenne, composée de près de 30 000 descendants de guadeloupéens et martiniquais, est panaméenne.

 

Un des représentants de cette diaspora est Leonardo Rey SIDNEZ, correspondant du CO.RE.CA et de Karib Horizon, engagé pour la préservation de l’identité caribéenne au Panama.

 

Ayant grandi à Colón - ville caribéenne à majorité noire, autrefois fastueuse, désormais zone de commerce en déliquescence - Leonardo Rey SIDNEZ veut mobiliser les Antilles françaises autour de ceux qu’il reste de leurs enfants du Panama.

 

En tant que Président de la société de secours mutuels LA FRATERNITÉ, L. SIDNEZ s’est donné pour mission de susciter l’intérêt d’acteurs publics et privés pour un projet de coopération basé sur la découverte des diasporas caribéennes du Panama, l’exploitation des opportunités de marchés offertes par le Canal et la (re)construction d’un espace d’accueil et de rencontres des panaméens et des Antillais au cœur de Colón.

Sollicité par le CO.RE.CA pour accompagner L. SIDNEZ, Karib Horizon a pris part à cette semaine de rencontres au cours de laquelle les liens entre le réseau et son correspondant panaméen ont été renforcés.

 

Karib Horizon a porté une attention particulière à la question de la mobilité des jeunes qui pourrait faire l’objet d’un projet à moyen-long terme.