Appel à Manifestation d'Intérêt : « Résonances internationales de la francophonie »

Le XIXème Sommet de la Francophonie se tiendra les 4 et 5 octobre 2024 à Villers-Cotterêts. Avec pour thématique « Créer, innover et entreprendre en français », cet événement mettra en avant la diversité et la vitalité de la francophonie. En parallèle, un Festival de la Francophonie se déploiera dès le 20 mars, célébrant une francophonie ouverte et dynamique, et s'étendra à travers tout le territoire français, ainsi qu'à l'international, offrant une plateforme à des créateurs, entrepreneurs, penseurs et sportifs pour explorer des solutions collectives face aux défis mondiaux.

Dans cette perspective et pour encourager la participation des collectivités territoriales, le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), par sa Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT), met en place un fonds d’appui dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) : « Résonances internationales de la Francophonie ». Ce fonds d'appui vise à soutenir des projets collectifs valorisant la francophonie, intégrant ainsi les initiatives retenues dans la programmation du Festival de la Francophonie entre mars et octobre 2024.

Pour qui?

L'AMI s'adresse aux collectivités territoriales françaises (CTF) et/ou à leurs groupements ayant l’intention de susciter des projets en lien avec la francophonie, en partenariat avec au moins une collectivité territoriale étrangère francophone.

Pour quel type de projets ?

Les projets s’attacheront à respecter les critères cumulatifs suivants :

  • Un projet porteur d’une initiative concrète, d’une solution, d’une expérience avec un bénéfice individuel ou collectif sur le plan social, esthétique, intellectuel, émotionnel, sociétal ou économique ;
  • Un projet qui illustre la valeur ajoutée que représente la francophonie et dont la mise en œuvre a été facilitée par le partage d’une langue commune, en l’occurrence la langue française, entre ses parties prenantes – ce qui n’exclut pas, bien au contraire, une dimension de plurilinguisme et de valorisation des langues de France et du patrimoine linguistique national ;
  • Un projet conçu par/qui implique prioritairement les jeunesses francophones (les communautés engagées et les mouvements féministes notamment) et, plus largement, les nouvelles voix des sociétés civiles ;
  • Un projet qui vise un impact durable sur la société et qui permet de fédérer l’écosystème local francophone à long terme ;
  • Un projet qui entre en résonance avec un grand enjeu sociétal, en particulier  : climat et développement durable, éducation et formation, technologies et médias, santé et bien-être, inclusion sociale et nouvelles formes d’engagement dans la société, économie, emploi et entrepreneuriat.

Pour quelle montant de cofinancement ?

L’appui demandé à la DAECT ne pourra pas être supérieur au montant du financement prévu par la collectivité territoriale française et ses partenaires français (dont 30% maximum en valorisation). Aucune obligation d’engagement financier n’est faite au partenaire francophone.

Pour quels critères de sélection?

Les projets sélectionnés seront ceux qui présenteront l’impact le plus significatif : bénéfice pour les publics cible ; projets d’intérêt collectif rassemblant plusieurs collectivités territoriales autour d’un même thème, associant d’autres acteurs du territoire ; projets susceptibles d’avoir un effet à long terme ; visibilité de l’action.

Calendrier et dépôts des candidatures

Le dépôt des dossiers de candidature devra être effectué par courriel à l’adresse suivante : secretariat.dgm-aect@diplomatie.gouv.fr (mettre en copie : damien.brintet@diplomatie.gouv.fr).
Aucun dossier ne sera accepté sous format papier.
Les projets pourront être déposés jusqu’au 15 mars 2024.

Contact

Damien Brintet, chargé de mission Francophonie à la DAECT : damien.brintet@diplomatie.gouv.fr
Simon Coquisart, assistant chargé de mission : simon.coquisart@diplomatie.gouv.fr

Pour les projets en lien avec le sport :
Jordan Barlemont, chargé de mission Sport à la DAECT : jordan.barlemont@diplomatie.gouv.fr

Karib Horizon a pour vocation de développer la coopération et la solidarité internationales dans la Caraïbe, d’optimiser les pratiques des porteurs de projet, et enfin de rendre visible et fédérer la plus large pluralité d’acteurs en vue de développer les échanges et la concertation.

Informations pratiques

Bureaux à Pointe-à-Pitre ( Guadeloupe) 

Maison de la citoyenneté de Pointe-à-Pitre
16 rue Commandant Mortenol
97110 Pointe-à-Pitre

Guadeloupe
Conférence Interrégionale des RRMA
Fonds de Coopération de la Jeunesse et de l'Éducation Populaire
Agence Française de Développement
Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères